Aujourd’hui je suis dans mon lit, c’est la pleine lune, je n’arrive pas à me lever, je suis fatiguée et je n’ai envie de rien, juste rester sous la couette, lire, laisser mes pensées divaguer…

Et puis, arrive cette petite voix intérieure qui me dit:  « faut que tu te bouges, tu perds ton temps, tu devrais faire mieux que ça de ta journée »!

Tu vois un peu toutes ces phrases culpabilisantes qui veulent te faire croire que bouger c’est mieux, qu’il est impératif de faire quelque chose de sa journée, travailler, apprendre, se faire belle, ranger sa maison , voir ses amis…

Bref, qu’une journée réussie est une journée dans laquelle tu as fait ce qu’on t’a dit qu’il était bien de faire pour avoir réussi sa journée, pour ne pas l’avoir gâchée !

Et si tu arrêtais de croire que les autres , la société, l’enseignement en développement personnel, la psychologie, tes amis…savaient mieux que toi ce qui est bon pour toi aujourd’hui?

Et si tu réussissais ta journée d’aujourd’hui juste en écoutant ton besoin, ton tien ! Pas celui de ta voisine, working girl qui te raconte qu’entre deux rdv de boulot, elle va à la salle de sport pour entretenir son body et qu’à midi elle déjeune des sushis.

Est-ce cela dont tu as envie et besoin là maintenant? NON !

Tu veux rester dans ton lit à caresser ton chien et flâner. C’est ça ton besoin. Et si ce temps que tu prenais pour toi et que les autres considèrent “gâché”, c’était ton meilleur choix aujourd’hui?

Si tu respectais ta fatigue, ton envie de rien, comme des choses importantes pour toi. C’est peut-être en faisant du rien que tu feras beaucoup pour toi finalement…

Accorde-toi ce temps avec amour, ton corps et ton âme te le réclament. Aujourd’hui tu ne dois pas aller sur le chemin tracé par les autres. Trace le tien, au fonds de ton lit, regarde ce que tu crées même au fond de ton lit.

Si tu honores ton besoin au lieu de penser qu’il est mauvais, tu pourras voir que même dans cet immobilisme, quelque chose se passe.

Que lorsque tu mets ton corps et ton esprit au repos, souvent, tu crées bien plus que si tu t’étais forcé à  » faire » pour ne pas “perdre” ta journée.

Parfois, lorsqu’on s’oblige à faire quelque chose, on rentre dans une tension interne qui ne produit rien de positif sauf de la colère et de la frustration.

Demain sera différent. Tu auras sûrement d’autres besoins. Et si tu as encore envie de rester au fond de ton lit, c’est sûrement que tu as encore quelque chose à y faire, à comprendre…

Arrête de croire qu’on profite plus, qu’on crée plus en étant debout, dehors…Et dans cet espace qui est le tien, observe ce qui se passe….”

Stéphanie Font